FAQ

La Blockchain (ou chaîne de blocs) est une technologie de stockage et de transmission d’informations sans organe central de contrôle. Techniquement, il s’agit d’une base de données distribuée dont les informations envoyées par les utilisateurs sont vérifiées et regroupées par blocs, formant ainsi une chaîne. L’ensemble est sécurisé par cryptographie.

La technologie Blockchain est née en 2008 avec Bitcoin et est utilisée aujourd’hui pour une multitude d’usages : Traçabilité et supply chain / monétaire / gouvernance / IoT / certification et notarisation.

Les Smart Contracts exécutent automatiquement des opérations en fonction de conditions prédéfinies. Ils permettent d’optimiser et sécuriser les processus ainsi que d’échanger de la valeur (argent, biens, actions, contrats, …) de manière transparente, sans litiges et sans intermédiaires.

La blockchain est sécurisée par le réseau des noeuds qui la composent. Ces noeuds valident les transactions suivant un consensus clairement défini qui assure rapidité, sécurité et décentralisation. Plus une Blockchain possède de noeuds et d’historique plus elle est sécurisée et plus les utilisateurs lui font confiance.

Bitcoin est la blockchain la plus sécurisée à ce jour, son code est open-source et a été testé depuis plus de 10 ans. Le consensus utilisé par Bitcoin est appelé “Preuve de Travail” (“Proof of Work”), il est sécurisé par la puissance de calcul des ordinateurs du réseau (dénommés “mineurs”).

Dans le protocole “Proof of Work”, le minage consiste à mettre à disposition de la puissance de calcul pour valider les transactions. Le réseau est incitatif car il récompense la validation des blocs dans la crypto-monnaie de la Blockchain en question.

La preuve d’enjeu (Proof of Stake – PoS) cherche à résoudre le problème de la puissance de calcul nécessaire au PoW en attribuant la puissance de minage selon la proportion de tokens détenus par un mineur – reflétant sa participation dans l’écosystème.

Il existe aujourd’hui de nombreux protocoles Blockchain, chacun ayant ses caractéristiques propres pour répondre aux besoins métiers : paiement, automatisation, traçabilité, interconnexion IoT, …

C’est une fonction qui transforme une donnée quelconque (du texte, une image, …) en une donnée de taille fixée.

Une de ses propriétés essentielle est qu’elle est pratiquement impossible à inverser : c’est-à-dire qu’à partir du hash généré, on ne peut pas retrouver la donnée d’entrée.

Un arbre dans lequel chaque nœud feuille est identifié par le hachage d’un bloc de données et chaque nœud non feuille est identifié par le hachage cryptographique des identifications de ses nœuds enfants.


Les Merkle Trees permettent de partager des données, de les vérifier et de les rendre fiables. Ils organisent les données de telle sorte qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une grande puissance de traitement pour partager et vérifier les données. Ils sont notamment très utilisés pour optimiser les signatures numériques et la certification sur Blockchain.

La crypto-monnaie est une monnaie numérique qui fonctionne sur la technologie blockchain. C’est un nouveau moyen de paiement qui permet de se passer de tiers de confiance et ainsi, d’envoyer de la valeur partout dans le monde n’importe quand, sans passer par le système bancaire traditionnel. Aujourd’hui il en existe déjà plusieurs milliers.

Le bitcoin est la première crypto-monnaie jamais créée, inventée avec la technologie Blockchain, par Satoshi Nakamoto (pseudonyme) en 2008. Il s’agit de la crypto-monnaie la plus répandue à ce jour. Bitcoin (avec un B majuscule) est le réseau composé de dizaines de milliers d’ordinateurs dans le monde et à travers lequel circulent les unités bitcoins (la crypto-monnaie, avec un b minuscule).

Les crypto-monnaies sont totalement légales en France et dans la plupart des pays du monde, seuls quelques régimes totalitaires tentent de les interdire.

Représentation d’un actif numérique qui ne peut pas être dupliqué : contrat, certificat, propriété immobilière, propriété intellectuelle, …

NFT signifie Non-Fungible Token, un jeton qui ne peut pas être remplacé : il est donc utile pour des scénarios uniques. Les NFT sont distincts et ne sont pas interchangeables avec d’autres jetons. Par exemple, il peut représenter un ticket pour un événement. De cette façon, il est vérifiable et atteste de la propriété du ticket par son détenteur.

Il s’agit d’un portefeuille numérique dans lequel vous détenez des actifs numériques (crypto-monnaies, cartes de fidélité, cartes de paiements, …).

Un wallet peut s’installer sur un smartphone, une tablette, un ordinateur ou encore s’enregistrer au format papier.

Une application décentralisée (Dapp) est une application à code source ouvert, fonctionnant de manière autonome, dont les données sont stockées sur Blockchain, incitée sous forme de tokens.

Les adresses de crypto-monnaies sont utilisées pour envoyer ou recevoir des transactions sur le réseau. Une adresse se présente généralement comme une chaîne de caractères alphanumériques.

Une clé privée est une phrase alphanumérique qui est utilisée en combinaison avec une clé publique pour assurer le cryptage et le décryptage. Elle fait partie des algorithmes cryptographiques utilisés dans la sécurité des Blockchains. La clé est attribuée à son créateur et ne doit rester qu’avec lui. S’il ne le fait pas, n’importe qui peut accéder aux détails ou aux données se trouvant dans le portefeuille ou à l’adresse pour laquelle la clé privée est attribuée.

Une clé publique est utilisée dans l’algorithme cryptographique qui permet aux participants d’une Blockchain de recevoir des fonds dans leur portefeuille. La clé publique est attachée à une clé privée créant ainsi une paire de clés. La paire de clés privée-publique est utilisée pour garantir la sécurité de la Blockchain.

Un ensemble de rôles, de règles et de procédures nécessaires pour créer, gérer, distribuer, utiliser, stocker et révoquer des certificats numériques et gérer le chiffrement à clé publique. 

Un code numérique généré par un chiffrement à clé publique (PKI) qui est joint à un document transmis par voie électronique pour vérifier son contenu et l’identité de l’expéditeur.

Les adresses multi-signatures offrent un niveau de sécurité supplémentaire en exigeant plus d’une clé pour autoriser une transaction.

Nous contacter

* Champs obligatoires